Dans le domaine de l’infrarouge, la thermographie infrarouge aérienne est un système novateur de prises de vues du ciel par le truchement d’un drone équipé d’une caméra thermique ou d’un ballon captif à hélium. Aujourd’hui, elle est de plus en plus répandue dans le domaine de la photographie aérienne. Découvrez ici l’essentiel à savoir sur cette nouvelle technologie.

Qu’est-ce que la thermographie infrarouge aérienne ?

La thermographie de réseau de chaleur consiste à détecter des rayonnements de chaleur au moyen d’une caméra infrarouge. Cette méthode a pour but de déterminer avec exactitude les réseaux thermiques analysés, mais également de repérer des possibles fuites ou défauts invisibles à l’œil nu sur un réseau.

De ce fait, la thermographie infrarouge aérienne effectuée par un ballon captif à hélium ou un drone est considérée comme un moyen efficace de bilan ou de diagnostic. Si vous désirez de tels services, un site comme https://www.phodia.com vous sera utile. Les photographies aériennes réalisées permettent de visualiser des défauts d’isolation inconnus ou de confirmer des défauts soupçonnés sur un réseau thermique.

En effet, un réseau de chaleur ou réseau thermique est un regroupement de canalisations de transport souterrain permettant de distribuer de la chaleur à plusieurs infrastructures. Cette chaleur est le produit d’une ou de plusieurs unités de production, comme une chaufferie ou une centrale géothermique.

Quel est le matériel utilisé ?

L’outil principal en thermographie de chaleur est la caméra. À ce titre, deux types de caméras complémentaires sont utilisés : la caméra infrarouge et la caméra thermique. La caméra infrarouge possède une grande définition qui lui permet d’offrir une excellente précision ainsi qu’une bonne analyse des défauts.

La caméra thermique, quant à elle, est liée à un capteur RVB qui permet d’obtenir une image complémentaire de l’image thermique afin d’offrir un visuel de la zone analysée. Hormis ces deux caméras, sont également utilisés un logiciel de calcul thermographique associé aux caméras, un appareil photo numérique et un système de prises de vues par ballon captif.

Quels sont les avantages de la thermographie aérienne ?

La thermographie aérienne réalisée avec un ballon captif permet d’obtenir des captures de photos d’une haute définition et d’une grande qualité grâce à la stabilité du vol géostationnaire de basse altitude. De même, lorsqu’on travaille à partir du sol, on arrive à cadrer aisément la caméra et à intervenir dans de très bonnes conditions de température.

Comparée à la prise de vue par hélicoptère, la thermographie aérienne est plus écologique. Le gaz de l’hélium qui permet de gonfler les ballons captifs est sans rejets de CO2 et sans dangers pour la zone d’intervention, que ce soit pour les passants ou pour les photographes aérostiers. De plus, son coût et son délai d’intervention sont plus réduits que ceux de l’hélicoptère.

De nos jours, l’adoption de la thermographie aérienne comme nouvel outil de diagnostic des réseaux thermiques n’est pas un effet de mode. Elle est plutôt due à sa grande efficacité et son excellent rapport qualité-prix.

Partager

A propos de l'auteur

Ecrire un commentaire