Vous pensez sans doute que le logiciel de caisse n’est pas obligatoire, mais le gouvernement en a décidé autrement. Vous devez donc posséder cet outil que vous soyez un coiffeur, un épicier ou un garagiste. 

Luttez le plus possible contre les fraudes à la TVA 

Un changement important a été listé au 1er Janvier 2018 puisque le gouvernement a rendu indispensable le logiciel de caisse. Ce dernier doit également permettre de lutter efficacement contre la fraude à la TVA. Au fil des années, elle a pris une ampleur considérable, le chef de l’État a donc voulu réagir avec cette solution qui entraîne la disparition de ces touches magiques. Elles supprimaient certaines transactions dans le but de ne pas déclarer cette taxe. 

Transmettre un certificat de conformité 

La perte fut colossale pour le gouvernement qui a décidé de renflouer les caisses avec, notamment, ce logiciel de caisse qui doit donc être certifié. C’est une vérification qu’il est nécessaire de réaliser au préalable, il serait dommage d’acquérir un outil onéreux surtout s’il n’est pas en adéquation avec les nouvelles législations. De plus, les commerçants sont invités à transmettre une attestation individuelle donnée par l’éditeur. Un certificat de conformité est aussi envisageable, il vous permet d’être en accord avec la réglementation en vigueur même si vous avez acheté ce logiciel sur Internet. Si un contrôle est effectué, vous pourrez ainsi prouver la conformité de votre produit. 

Une forte amende pour le non-respect de la législation 

Si vous n’avez pas un logiciel de caisse certifié ou si vous ne pouvez pas prouver sa conformité, vous risquez une lourde amende de 7700 euros. Certaines enseignes ont toutefois développé leur propre infrastructure, il est donc judicieux de réaliser dans ce cas de figure un audit toujours dans cette optique de vérifier le respect de la réglementation. Un certificat sera délivré et, en fonction des résultats, des ajustements pourraient être nécessaires. 

Partager

A propos de l'auteur

Ecrire un commentaire