En 2017, le constructeur japonais lançait une riposte contre les pirates qui modifiaient le fonctionnement de la Nintendo DS. Ils interdisaient ainsi aux contrevenants l'accès en ligne à d'autres fonctionnalités. Que les détenteurs de la Switch se détendent : améliorer son joujou et augmenter ses fonctionnalités est encore possible !

Pourquoi hacker sa console ?

Parce que cela permet de jouer à des jeux gratuitement ! Si c'est l'utilisation première qui est faite du hacking, d'autres suivent, comme le visionnage de films, transformer sa console en support USB et y stocker des photos, de la musique, jouer à des jeux sur des émulateurs (anciennes consoles) ou encore la customisation des menus. Le hacking rend également possible le « boost » de la console et en facilite le gaming. 

Comment hacker sa Switch proprement ?

Nul besoin de vous embêter à bidouiller un code, à brancher des fils dans tous les sens, à souder des machins qui ne devraient pas être soudés par des non initié.e.s ni de vous rendre sur un parking de supermaché désert un dimanche à 23h45 ! Pour hacker proprement votre console, il vous suffit de vous procurer en toute légalité le SX Pro. Ce petit dongle se connecte à votre appareil comme une clé USB, Après l'avoir connecté, vous allumerez votre console et patienterez quelques courts instants, le temps pour le firmware de s'installer. Une fois cette opération terminée, vous pouvez retirer le SX Pro. Vous aurez le choix sur l'interface entre trois options. A vous de choisir celle qui vous intéresse. Vous n'avez plus qu'à lancer votre jeu, ou la copie de votre jeu, et à profiter ! Que du bonheur !

Le kit de hacking comprend un dongle USB (dont vous n'aurez à vous servir qu'une seule fois), une licence du logiciel SX OS ainsi qu'un Un module Jig pour passer la console en mode RCM (Reliability-centered maintenance) « Recovery Mode sur Switch » .

Partager

A propos de l'auteur

Ecrire un commentaire