Avec une diversité de modèles et de prix, la réalité virtuelle s’adresse désormais au grand nombre. La capacité de la formule VR repose essentiellement sur la performance des casques et leur particularité. Sur le marché, les casques s’adaptent à toutes les exigences en étant compatibles avec les mobiles, l’ordinateur et la console de jeu. Quels sont les points à privilégier avant d’acheter un casque de réalité virtuelle ?

La réalité virtuelle en bref

Le concept reste assez facile à comprendre dont l’objectif premier consiste à transporter l’utilisateur dans un univers alternatif en faisant appel à ses mouvements. De ce fait, le réel disparaît en laissant place à la réalité virtuelle produite sur un casque. L’illusion s’avère complète en trompant les sens en usant d’outils adaptés comme les écouteurs.

Les casques de réalité virtuelle

Le système se compose donc de plusieurs éléments, à commencer par l’écran. Des capteurs pour diriger les regards et les déplacements de la tête, des manettes qui interagissent naturellement avec les mains et enfin, une fonctionnalité qui diffuse les images.

La qualité de l’affichage

Dans une expérience de réalité virtuelle, l’affichage représente l’un des options principales en favorisant le type de dalle et la définition. L’écran demeure l’outil central du casque en donnant la possibilité d’observer à distance. La résolution de l’écran doit avoir une haute résolution en vue d’apercevoir de près les images sans entrevoir des petits carrés ou une mosaïque de couleurs.

Parmi les références, le prototype Oculus Rift et le HTC Vive comportent toutes les deux, des définitions de 2 160 × 1200 pixels, soit 1080 × 1200 par œil. En d’autres termes, préférez une définition plus fine dans le but de retranscrire les images d’une manière authentique et réaliste. Par ailleurs, la simplicité des mouvements est définie selon le taux de rafraîchissement. Le suivi des déplacements s’appuie sur la position de la tête à l’aide d’un couple accéléromètre/gyroscope.

Les casques de réalité virtuelle

Seuls les casques dédiés aux mobiles demeurent assez faibles dans ce domaine. Concernant le champ de la vision, ce dernier détermine la surface de l’affichage qui profite à l’utilisateur.

La comptabilité

Les casques de réalité virtuelle nécessitent l’usage d’un matériel convenant à l’ensemble des fonctions présentes. Sur Smartphone, on dénombre de nombreuses solutions VR accessibles sur mobile. La plupart des casques mobiles sont utilisés sur n’importe quel support et conviennent aux Smartphones de toutes les marques.

Cependant, certains sont seulement compatibles avec quelques modèles. Par exemple, le Gear VR de Samsung reste le plus connu dans le secteur et le cardboard de Google. Un casque de VR en carton utilisé dans les campagnes de financement participatif. La réalité virtuelle s’approprie également le PC et ne fonctionne que sous Windows en possédant un ordinateur bien équipé et puissant.

Les casques de réalité virtuelle

Du côté des consoles, nul n’a pris le risque de s’y investir à l’exception de Sony. Avec son PlayStation VR qui exige un assortiment d’accessoires incluant la PS4, un PS Camera et deux PS Move, manette à reconnaissance de mouvements.

Le coût

La réalité virtuelle est accessible à la majorité des personnes en retrouvant à la fois, des casques à tarif raisonnable et haut de gamme. La valeur de l’équipement dépend essentiellement de l’appareil utilisé que ce soit mobile, ordinateur ou console de jeux.

Chacun possède des caractéristiques particulières mettant en avant la configuration, l’immersion, la définition et la fluidité des mouvements. Le confort est aussi crucial suivant les morphologies et la diversité des visions (port de lunettes ou réglage de clarté).

La réactivité du casque offre à l’utilisateur des résultats complets et satisfaisants en produisant le plus fidèlement possible les images.

Partager

A propos de l'auteur

Ecrire un commentaire